June 22, 2017

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La communauté scientifique, la communauté Yémba Canada et la diaspora rendent hommage au feu professeur Maurice Tadadjeu à Montréal le Samedi 19 Janvier 2013.
Suite à la mort subite du Prof. Maurice TADADJEU, survenu le 30 décembre 2012 et dont les obsèques sont prévus du 17 au 20 janvier 2013 à Yaoundé et à Dschang, la communauté scientifique et la diaspora camerounaise du Canada rendent hommage au feu professeur Maurice Tadadjeu à Montréal au Canada.
En effet, c’est grâce à ses recherches en linguistiques appliquées, dans le cadre du projet PROPELCA (projet opérationnel pour l’enseignement des langues au Cameroun) en collaboration avec la SIL (Société Internationale de Linguistique) que le Prof. Maurice TADADJEU et son équipe du Département de Linguistique et des Langues Africaines de l’Université de Yaoundé ont contribué à doter 75 langues camerounaises d’un système d’écriture moderne, conforme à l’alphabet général des langues africaines. Cette étape a été le point de départ de la standardisation continue des langues camerounaises et de leur insertion non-formelle dans le système éducatif.
En outre, si dans la Ménoua, la radio communautaire, Radio Yemba, qu´il avait fondée pour vulgariser la langue yemba avait fait de lui une icône, les livres de littérature/compréhension de textes et de mathématiques au programme du primaire (de la SIL au CM2) en langue yemba qu´il avait publiés servent aujourd´hui de réferences à l´apprentissage de la langue yemba aux ressortissants Menoua du Canada. Ici, il est considéré à juste titre comme le Père Fondateur et créateur de l´écriture moderne yemba. C’est d’ailleurs lui qui avait proposé le nom Yémba en 1983 avec le Pasteur Wamba pour désigner la langue parlée dans la Menoua. Avant cette époque, on parlait de la langue dschang.
Il est important de mentionner que la quasi-totalité du matériel pédagogique utilisé actuellement au Cameroun dans l’enseignement des langues maternelles a été éditée au CLA (Centre de Linguistique Appliquée) dont il était Directeur et fondateur. De plus, il était le président de l’Association nationale des comités de langues camerounaises (ANACLAC). C’est à ce titre que la communauté scientifique et les panafricanistes lui rendront hommage. En effet, grâce aux travaux réalisés dans cet cet organisme, le professeur Tadadjeu était sur le chemin de la construction «des grands pôles linguistiques homogènes» camerounaises, ferment de l´unité nationale et point de départ de la construction d´un  véhicule communicationnel transcontinental devant soutenir le grand et ambitieux projet de la création des États-unis d´Afrique auquel il croyait tant.
Hommage lui sera donc rendu à travers un service religieux et une présentation de ses oeuvres académiques le samedi 19 janvier 2013, jour de son enterrement, de 14 heures à 17 heures à l´Église Presbytérienne Mont-Royal, 1491 Boulevard Laird, Mont-Royal QC H3P 2T6, Montréal, Canada.
Si vous avez  des condoléances ou des témoignages à faire, veuillez contacter le comité d’organisation à travers l’adresse courriel suivante :hommagemauricetadadjeu@gmail.com
Le comité d’organisation :

Guy Zambou/ Gaston Nanfah/ Maurice NGUEPÉ/ Prosper Bitchoka/ Vincent Bounou

No Comments

You must be logged in to post a comment.