June 22, 2017

Historique de l’Association Yemba

Synthèse

historique

L’association YEMBA-CANADA a été fondée en 2009 par un groupe de néo-canadiens dans le but de faciliter, à moyen et long termes, le «vivre ensemble» par l’art, la culture et la danse entre ces néo-canadiens de toutes les origines et la société d’accueil.

Elle est domiciliée dans l’arrondissement Côte-des Neiges Notre-Dame-De-Grâce et regroupe près de 250 membres réguliers répartis sur l’ensemble du territoire de la ville de Montréal.

Elle organise chaque année plusieurs activités interculturelles notamment, des ateliers d’apprentissage linguistique, un rendez-vous annuel de la gastronomie et d’éveil à l’art culinaire Yémba, des danses folkloriques Yémba et des activités sportives.

Entre 2010 et 2012, plusieurs autres activités se sont greffées à celles identifiées ci-dessus. Il s’agit notamment d’un tournoi annuel de soccer intergénérationnel et mixte (hommes, femmes et enfants) et d’une plate-forme d’organisation de conférences et débats traitant des thèmes relatifs au multiculturalisme et au rapprochement entre communautés, véritable gage de paix durable.

Au cours de ces mêmes années, trois éditions de la semaine interculturelle ont été organisées faisant passer notre public cible de quelques dizaines en 2010 à plus de cinq cent participants l’an dernier comme le montre, sur notre site web, les images des évènements (i.e. BBQ, Tournoi Soccer) 2012 et 2014. D’autres statistiques, tout aussi édifiants que ceux inhérents à l’attraction du public, confirment l’importance de l’art Yémba en tant que vecteur et moyen par excellence de rapprochement entre communautés. À titre d’exemples, le nombre d’adhésion des membres est passé d’une trentaine en 2010 à plus de deux cents en 2014 alors que celui des commanditaires passait de un ou deux en 2010 à plus d’une dizaine à ce jour.

L’association Yemba nourrit de grands espoirs pour la pérennité de ces évènements et, à travers cette opportunité à connotation idyllique, elle réaffirme, de vive voix et démontre, de la manière la plus palpable, son apport dans le constructivisme culturel et communautaire montréalais.

Chronologie

Année 2007 : L’idée de création de l’association des ressortissants de la Menoua au Canada est évoquée par un groupe de frères et soeurs résidant à Montréal. En prenant cette initiative, ils ont à cœur de mettre sur pied un cadre de solidarité regroupant autour de projets d’intérêts communs, tous les fils et filles de la communauté Menoua de plus en plus nombreux à s’établir au Canada.

Année 2008 : Pour diverses raisons reliées notamment à leurs préoccupations professionnelles, les promoteurs du projet dont certains résident déjà temporairement à Ottawa sont indisponibles. Plusieurs mois s’écoulent et la situation semble compromettre la matérialisation du projet. Pour éviter l’avortement précoce de l’initiative, Guy Zambou prend contact avec Maurice Nguepe, Gaston Nanfah, et Roger Dongmo au mois de décembre 2008, pour proposer une stratégie de relance qui s’articulera autour de:

-L’offensive à lancer en terme de mobilisation, pour que le mois de janvier 2009 marque le début des travaux préparatoires à la création de l’association. La date du 04 janvier 2009 est retenue pour la première assise.

-La poursuite du travail de terrain (sensibilisation, recueil des avis des ressortissants de la communauté rencontrés,…) qui leur permettra d’apprécier le niveau de motivation des frères et sœurs de la communauté, et de se rendre compte de l’importance que revêt le lancement du projet.

4 janvier 2009 : Réunion d’un groupe élargi en vue du début des travaux préparatoires à la création de l’association, au domicile de Guy Zambou.

Les réflexions du jour portent prioritairement sur la définition des objectifs visés, l’identification des grands axes qui orienteront l’élaboration des textes constitutifs de l’association, sa dénomination, etc.

Au nombre des participants à la rencontre, l’on notera la présence remarquable  de plusieurs personnes qui se retrouvent déjà au sein du Gasod (Groupe d’action pour la solidarité et le développement), groupe constitué majoritairement des ressortissants de la Menoua établis au Canada.

Participent à la rencontre : Gaston Nanfah, Maurice Nguepe, Roger Dongmo, Boniface Donfack, Guy Bertrand Lallah, Guy Zambou, Hilaire Lekeufack, Antoine Yemele, Olivier Fouego, Pierre Marie Nguimeya, Simone Zambou.

Au terme de la rencontre, Guy Bertrand Lallah se porte volontaire pour préparer l’avant-projet des statuts qui prendra en compte les idées retenues lors des échanges. De même, la date du 1 février 2009 est retenue pour la prochaine rencontre au cours de laquelle vont se poursuivre les travaux préparatoires en vue de la création de la future association.

01 février 2009 : Deuxième séance des travaux préparatoires au domicile de Guy Zambou.

La mouture des statuts préparés par Guy Lallah est présentée et corrigée par les participants.

Au cours de cette séance, le choix de la dénomination de l’association se précise, et un comité spécial est mis sur pied pour piloter l’organisation de la première assemblée générale qui officialisera la création de l’association. Sont désignés pour coordonner les activités du comité : Guy Zambou (président du comité), Boniface Donfack et Guy Bertrand Lallah, avec pour mandats spécifiques de :

–          Peaufiner la rédaction des avant-projets des statuts et du règlement intérieur de l’association compte tenu des nouveaux amendements apportés ;

–          Faire une large diffusion de l’information relative au lancement des activités de l’association pour la date du 07 mars 2009 ;

–          Préparer des lettres d’invitation à adresser aux frères et sœurs de la communauté Menoua résidant au Canada

–          Prévoir la logistique et collecter au besoin auprès des volontaires les moyens nécessaires pour l’organisation de la première assemblée générale.

Participent à cette rencontre : Gaston Nanfah, Maurice Nguepe, Roger Dongmo, Boniface Donfack, Guy Bertrand Lallah, Guy Zambou, Hilaire Lekeufack, Antoine Yemele, Pierre Marie Nguimeya, Olivier Fouego, Simone Zambou, Tiba William, Beatrice Donfack.


07 mars 2009 : Assemblée générale constitutive de l’association au domicile de Guy Zambou.

Au cours de cette rencontre historique, les premiers artisans de l’initiative prennent tour à tour la parole pour rappeler  le contexte de création de l’association, les objectifs visés et les grandes orientations qui vont guider ses activités.

Les statuts et le règlement intérieur de l’association sont lus, et des propositions de corrections sont faites sur la base des nouvelles suggestions faites par l’ensemble des participants.

Les premières inscriptions (32 membres) sont aussi enregistrées.

02 mai 2009 : Tenue de la deuxième assemblée générale au cours de laquelle les statuts et le règlement intérieur de l’association seront définitivement adoptés (après la prise en compte de toutes les corrections).

De même, c’est au cours de cette seance que la commission électorale présidée par Mme Zebaze Sidonie organisera les élections visant à former l’équipe dirigeante de la jeune association naissante.

A la suite de ces élections, Guy Pascal Zambou sera plébiscité comme premier président de l’association Yemba du Canada. La liste complète des membres élus pour un mandat de deux ans au sein du comité exécutif se présentera de la manière suivante :

Président : Guy Pascal Zambou

Vice Président en charge de la communication, des relations extérieures et des projets : Maurice Nguepe

Vice Président en charge des affaires culturelles et de la promotion de la langue Yemba : Gaston Nanfah

Vice Président en charge des affaires sociales : Christophe Djingou

Secrétaire Générale : Valérie Momo

Secrétaire Générale adjointe : Eveline Ganpo Tonfack

Trésorière : Katy Jabang Nouboussi

Vérificateur des comptes : Hilaire Lekeufack

Chargé de la discipline : Antoine Yemele

11 juin 2009 : L’association est enregistrée en vertu de la loi sur les compagnies, ce qui marque sa reconnaissance officielle auprès du Registraire des entreprises du Québec comme organisme à but non lucratif.

Cette période est également celle au cours de laquelle l’équipe menée par Guy Zambou balise les fondations de l’asssociation, et déploie sur le terrain un programme d’action ambitieux qui mobilisera dès le début, un impressionnant nombre de parents et d’enfants de la communauté Menoua du Canada autour des nobles objectifs poursuivis par l’association.

Lire l’allocution du Président de l’association suite à l’installation des membres du bureau exécutif.
 

[wpbanners id=”1″]